Lionel Fabre dénonce un simulacre de démocratie

Nous vous livrons ci-après le texte dispensé par Lionel Fabre au Conseil Municipal du 13 mai 2019 :

Monsieur le futur Maire, en l’occurrence Mr Juignet, je tiens par principe démocratique, à vous féliciter pour votre élection .

Ce scrutin du 13 Mai 2019 ( dont j’ai le résultat avec les votes depuis quelques heures) fait suite à des délibérations scandaleuses du 7 MAI 2019 à la Communauté de Communes du Pays de Fayence .

En effet, sous la surveillance étroite du Maire déchu de Bagnols en Forêt pour, je le rappelle, prise d’intérêt illégal et faux documents , le village de Bagnols (dont les sites de déchets sont sur son territoire ) a été expulsé du moindre contrôle au sein de la SPL .

Mr Cleuziou, à qui j’avais proposé, démocratiquement, de se présenter, a préféré refuser et j’ai donc présenté ma candidature en tant qu’élu de Bagnols, élu au suffrage universel , afin que Bagnols en Forêt soit représentée au sein de l’instance de la SPL .

Manifestement , une entente occulte avait été prise avec différents élus de la CCPF sous la Présidence de Mr Ugo.

Je suppose que l’éviction des élus de Bagnols aura une contrepartie d’après les bruits de couloirs communautaires.

Après ce scandale du 7 MAI 2019, nous arrivons à ce scrutin du 13 MAI 2019 dont le résultat est déjà annoncé qui voient certains élus « aller à la soupe comme on dit en langage populaire » sans attendre l’élection 2020 .

Aussi Mr le futur Maire, je ne me joindrai pas à un simulacre de démocratie et je vous laisse le soin de désigner le ou la représentante de l’opposition afin de surveiller un scrutin déjà édité.

Je vous rappelle Mr le Futur Maire que j’avais dénoncé, dés juillet 2013, les incohérences du PLU sur le quartier des Rouvières et que Mr le Préfet avait aussi fait des remarques sur ce PLU. La Justice, sur la conduite de ce PLU a finalement condamné Mr L’ex-Maire et Mr l’ex-Maire-adjoint à l’Urbanisme à des peines sévères dont l’inégibilité.

Sur ce sujet , Mr le Futur Maire de Bagnols en Forêt, j’avais fortement combattu le vote de protection fonctionnelle de ces 2 personnes en tant qu’il n’y avait aucune raison que leurs fautes soient admissibles à la protection fonctionnelle .

Vous avez été parmi les élus à voter cette protection fonctionnelle qui s’avère donc indue.

Je rappelle aux Bagnolaises et Bagnolais que cette protection indue va leur coûter autour de trente milles euros.

Je pense donc que votre première mesure sera donc que votre liste entière nouvellement élue se cotise pour rembourser les frais engagés afin de ne pas pénaliser les citoyens Bagnolais d’une conduite fautive d’anciens élus .

Le 13 MAI 2019

Lionel Fabre : Conseiller Municipal Bagnols en Forêt (opposition)

Conseiller Communautaire du Pays de Fayence